0 %
Pays Allonnais. Une structure qui rapproche les services des habitants

Pays Allonnais. Une structure qui rapproche les services des habitants

La Maison France services a été inaugurée vendredi 17 septembre à Allonnes. Cette structure, qui accueille nombre de permanences, permet d’apporter des services de proximité aux habitants du Pays Allonnais.

La nouvelle sous-préfète de Saumur, Marie Pervenche Plaza, a inauguré la Maison France services d’Allonnes, vendredi 17 septembre, en présence de nombreux élus et parlementaires, dont la députée Anne-Laure Blin, les conseillers départementaux Guy Bertin et Isabelle Devaux, le président de l’Agglomération Saumur Val de Loire Jacky Goulet et le conseiller régional Eric Touron.

Une douzaine de permanences

Après avoir découvert la plaque d’entrée recouverte d’un voile, coupé le ruban tricolore et fait visiter les locaux aux invités par groupe de dix personnes, le maire Jérôme Harrault a invité les participants à l’extérieur dans le jardin, pour les allocutions. Chaque élu a eu droit à quelques courtes prises de parole. Dans son introduction, le maire a rappelé l’historique de la transformation du bâtiment de la Trésorerie en Maison France Services. Il a indiqué : Une douzaine d’institutions y assurent déjà leurs permanences : assurance maladie, assurance retraite, La Poste, Pôle emploi, la Mutualité sociale agricole, la maison des Adolescents, la Coordination autonomie, le Département, les Finances publiques, la Caisse d’allocations familiales, la Mission locale, le conciliateur de justice, etc. ».

« Un élément majeur de la vie locale »

Jérôme Harrault a rappelé que 14 entreprises ont participé aux travaux de transformation de ce bâtiment. Le maire a aussi remercié les élus et les salariés en charge du fonctionnement : Ilona Fulilagi et Mélanie Chevrel, chargées de l’accueil, et Isabelle Rétif.

Guy Bertin, conseiller départemental, a rappelé que l’accueil des personnes est fondamental et reste un élément majeur de la vie locale. Eric Touron, conseiller régional, a souligné qu’au niveau des subventions, le Syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire a participé au titre des économies d’énergie.

« Le secteur rural ne doit pas être laissé de côté »

La députée Anne-Laure Blin a précisé que par rapport à l’urbain, le secteur rural ne doit pas être laissé de côté ; le législateur sera là. Enfin, la sous-préfète, Marie Pervenche Plaza, a fait remarquer que la Maison France services d’Allonnes était labellisée depuis le 1er juillet 2021. Proximité et simplification ont été rappelées lors du grand débat voulu par le président de la République. Elle a invité également le maire à se tourner vers ses services si des travaux complémentaires devaient être apportés, afin de déposer un dossier le cas échéant ».

La durée des travaux s’est étalée de mi-octobre 2020 à fin juin 2021.
L’investissement des bâtiments à charge de la seule commune d’Allonnes s’élève à 326 000 € HT. Plusieurs subventions ont été obtenues pour l’investissement : l’État au titre de la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) : 87 675 € ; le Syndicat intercommunal d’énergies au titre du Fonds d’initiative pour la promotion de l’entreprise et de l’entrepreneuriat (FIPEE) : 16 051 € ; la Région avec le Contrat Territoires Région (CTR) : 40 708 €. La commune d’Allonnes a pris en charge 181 566. €.

Concernant le fonctionnement, le coût annuel est estimé à 67 000 €. Des participations ont été obtenues de l’État, au titre du Fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT) : 15 000,00 € et de la DETR : 15 000 € et du Fonds national des partenaires : 15 000 € également. La participation d’équilibre des communes sera à fixer ultérieurement pour celles qui adhéreront après déduction des recettes de loyers.

Ouest France - 20 septembre 2021

Lire l’article

Partager cet article