0 %
 Maine-et-Loire. Anne-Laure Blin juge ce confinement "désorganisé, non anticipé et discriminatoire"

Maine-et-Loire. Anne-Laure Blin juge ce confinement "désorganisé, non anticipé et discriminatoire"

La députée de la troisième circonscription de Maine-et-Loire, Anne-Laure Blin, dans un communiqué, indique ne pas comprendre les décisions gouvernementales quant au confinement et déplore un manque d’organisation. Elle souhaite que les commerçants et artisans puissent reprendre du service au plus vite.

« Le début de ce nouveau confinement donne déjà des impressions de désorganisation et une nouvelle fois de non préparation et d’anticipation des conséquences des nouvelles mesures sanitaires mises en place. Depuis 48h, j’ai de nombreuses remontées. La première d’entre elle étant la situation de concurrence face à laquelle sont placés nos commerces de proximité considérés comme « non essentiels » par le gouvernement. Au-delà du fait que je trouve cette appellation « non essentiels » consternante car nous avons besoin de tous pour faire fonctionner notre économie, je ne me résous pas à comprendre la logique du gouvernement !

Pourquoi fermer nos boutiques, nos magasins d’habillement, nos fleuristes… etc. si c’est pour permettre dans le même temps ces mêmes ventes dans les supermarchés… Pourquoi fermer aussi nos salons de coiffures, nos toiletteurs pour animaux qui au-delà d’avoir mis en place des protocoles fonctionnent avec rendez-vous et donc limitent l’affluence… A l’évidence, il y a encore un manque de bon sens !

Pour dénoncer cette discrimination, j’ai écrit avec plusieurs collègues au Premier Ministre et me suis entretenue avec le cabinet du Ministre chargé des petites et moyennes entreprises. Dans le même temps, plusieurs communes se sont élevées pour dénoncer cette distorsion de concurrence. Espérons que les lignes vont bouger ! Je poursuis la mobilisation et ne renonce pas à ce que le gouvernement entende enfin les élus de l’opposition sur cette question ! Quoi qu’il en soit, soutenons aujourd’hui et demain nos commerçants, nos marchés, nos producteurs. »

Il a cela étant dit de fortes chances que ce courrier ne soit que lettre morte, le Premier Ministre hier soir sur TF1 ayant remis les choses en place : pas d’ouverture des commerces dits "non-essentiels" et fermeture des rayons du même type dans les supermarchés.

Saumur Kiosque - 2 novembre 2020
Télécharger (193.1 ko)

Saumur Kiosque

Partager cet article