0 %

Réforme de l’adoption : mon intervention dans l’hémicycle

Cela fait plusieurs jours que je consulte en vue de l’examen de la proposition de loi qui vise à réformer l’adoption.

Grâce aux échanges que j’ai pu avoir la semaine dernière avec de nombreux acteurs, j’ai déposé plusieurs amendements que j’ai soutenu dans l’hémicycle cette semaine.

Je considère que ce texte va une nouvelle fois passer à côté de l’impératif important que nous devons avoir à l’esprit : l’intérêt supérieur de l’enfant.

Tous mes amendements visaient à préserver et renforcer l’intérêt supérieur de l’enfant, à mon sens ce texte néglige l’importance et le poids des responsabilités liées à l’adoption d’un enfant. De plus, il fragilise les bases juridiques qui permettaient aux enfants de voir leur intérêt placés au-dessus des intérêts des adoptants.

C’est pour cela que j’avais décidé de demander à ce que la phrase « intérêt supérieur de l’enfant » soit conservée, qu’il ne soit pas mis fin aux organismes autorisés pour l’adoption (OAA), et que l’âge minimal requis pour chacun des adoptants, ainsi que la durée minimale de communauté, ne soient pas abaissés.

Mes amendements

Partager cet article