0 %
Ticket restaurant étudiant : Anne-Laure Blin défendra sa proposition à l'Assemblée nationale

Ticket restaurant étudiant : Anne-Laure Blin défendra sa proposition à l’Assemblée nationale

La députée de Maine-et-Loire, Anne-Laure Blin, défendra sa proposition à l’Assemblée nationale demain jeudi 7 octobre 2021.

Anne-Laure Blin, député LR de Maine-et-Loire, avait déposé en février dernier une proposition de loi visant à la création d’un ticket restaurant étudiant. Sur le modèle du ticket restaurant pour les salariés, elle prévoit que l’étudiant paierait, comme aujourd’hui, une part équivalente à 3,30 € et que l’État doublerait la mise, afin que l’étudiant dispose de 6,60€ sous forme de ticket restaurant. « L’objectif est de permettre une meilleure égalité entre étudiants présents sur les grands sites universitaires ayant un restaurant universitaire à proximité et ceux vivant dans les « zones blanches », qui n’ont pas d’autres choix que de se restaurer à l’extérieur ou de manger chez eux », comme cela peut-être le cas à Saumur notamment. Pour Anne-Laure Blin, « cette proposition de loi est pragmatique, c’est une mesure de justice sociale et pour aider les classes moyennes. Les étudiants ont pour beaucoup perdu leurs petits boulots avec la crise. » Reprise et votée par le Sénat en première lecture le 10 juin, cette proposition sera débattue à l’Assemblée nationale demain 7 octobre. Le texte a été discuté en commission des affaires culturelles et de l’éducation le mardi 28 septembre et a été « complètement remanié par la majorité, qui supprime le principe de ticket restaurant en le remplaçant par une usine à gaz basée sur une aide financière dont les modalités ne sont pas précisées et un système de conventionnement avec les cantines. Ces mesures ne répondent pas à la rupture d’égalité entre étudiants ».

Alors que la fin de la législature approche, et avec elle la possibilité de faire adopter ce dispositif rapidement, Anne-Laure Blin se battra demain à l’Assemblée nationale pour que sa proposition initiale, telle qu’elle a été votée par le Sénat, puisse être également être voté tel quel par l’Assemblée. « Sans ce dispositif, rien ne sera mis en place pour permettre l’application du repas à 1 euro à tous les boursiers du territoire ! » ajoute Anne-Laure Blin.

Saumur Kiosque - 6 octobre 2021

Lire l’article

Partager cet article