0 %
Longué-Jumelles. Crash de Champeau : « Ne jamais oublier »

Longué-Jumelles. Crash de Champeau : « Ne jamais oublier »

« Ne jamais oublier. » C’est le maître mot de l’hommage prononcé samedi 5 juin au lieu-dit Champeau, lieu où s’est crashé le 2 juin 1944 l’avion Halifax de la RAF au retour d’une mission, causant la mort de cinq membres de l’équipage sur les sept.

Ce rituel annuel, organisé depuis l’édification de la stèle en leur honneur en 1998, rassemble sur le lieu du crash porte-drapeaux, élus locaux et départementaux, pompiers, forces de l’ordre, associations des anciens combattants et du jumelage Longué-Jumelles-Calverton, et population. Un hommage a donc été rendu à Hayman, pilote australien de l’Halifax, Lyall et Houston, mitrailleurs écossais, Page, le mécanicien anglais, Dickel, le radio anglais, Hargreaves, le navigateur anglais et Fardon le bombardier australien, tombés à Champeau. Deux seulement survivront au crash (Lyall et Houston).

Rémy Callet et Gérard Cerisier, les initiateurs de l’édification de la stèle, Frédéric Mortier, maire de Longué-Jumelles, Claude Massé, président de l’UNC-AFN, Jean-Noël Marionneau, président du jumelage Longué-Calverton et Anne-Laure Blin, députée de la circonscription, ont déposé chacun une gerbe au pied de la stèle. Discours et lâcher de pigeons ont clos cet hommage : « pour que ne soit jamais oublié le sacrifice des militaires, morts hier comme aujourd’hui sur tous les théâtres d’opérations ».

Lire l’article

Partager cet article