0 %
Santé. L'AME doit être recentrée sur les seuls soins d'urgence pour les étrangers

Santé. L’AME doit être recentrée sur les seuls soins d’urgence pour les étrangers

Le 26 mai dernier, la commission des finances de l’Assemblée nationale a examiné les conclusions d’un rapport présenté par ma collègue, Véronique Louwagie, sur le coût des soins dispensés aux étrangers en situation irrégulière.

Cette étude a dénombré 11 dispositifs différents dispensant des soins aux étrangers en situation irrégulière et a estimé leur coût à 1,5 milliard d’euros en 2019.
Si l’aide médicale de l’État (AME) constitue la clé de voûte de ces soins, ces derniers reposent également sur le dispositif du « maintien des droits expirés » à la protection universelle maladie et à la complémentaire santé solidaire et sur neuf autres dispositifs d’ampleur plus limitée.

La variété et l’étendue de ces différents dispositifs favorisent indéniablement une immigration irrégulière pour soins qui pèse sur notre système de santé français.

C’est pour cela que j’ai voté pour mettre fin à cette gabegie et pour recentrer l’AME sur les seuls soins d’urgence pour les étrangers.

Partager cet article