0 %
Bicentenaire de la mort de Napoléon : bien sûr que nous devons commémorer !

Bicentenaire de la mort de Napoléon : bien sûr que nous devons commémorer !

Le 5 mai 2021 marquera le bicentenaire de sa mort à Sainte‑Hélène. À moins d’un mois de l’échéance, le président de la République et le gouvernement n’ont toujours rien dévoilé de leurs intentions concernant l’organisation d’une cérémonie de commémoration.

Pis, nous entendons de plus en plus les oppositions s’élever contre cette célébration. Notamment de la part des mouvements indigénistes et décoloniaux qui ne voudraient réduire l’action de Napoléon qu’à l’esclavage !

Déjà les anniversaires du Sacre comme de la bataille d’Austerlitz avaient fait l’objet d’un service minimum, alors que cinq bâtiments de la Marine Nationale furent envoyés pour célébrer le Bicentenaire de Trafalgar.

J’ai ainsi cosigné une proposition de résolution de mon collègue Julien Aubert pour que cet anniversaire soit dignement salué. En effet, pour avoir de « bonnes » raisons de célébrer sa mémoire, il suffit de regarder autour de nous : le code civil, le code pénal, le corps préfectoral, le Conseil d’État, la Cour des comptes, la Légion d’honneur, l’Université, le Baccalauréat, l’École spéciale militaire de Saint‑Cyr, la Banque de France...

La vraie motivation de ceux qui expriment les plus violentes critiques contre Napoléon est inavouée. Leur but ultime est d’éradiquer définitivement l’identité française, de déconstruire la Nation et de lui substituer une mosaïque de communautés.

Au contraire, le vainqueur d’Austerlitz incarne une France forte, rayonnante et ambitieuse !

Lire la proposition de résolution

Partager cet article