0 %
#Confinement 2. Déclaration du Premier Ministre : je ne prends pas part au vote

#Confinement 2. Déclaration du Premier Ministre : je ne prends pas part au vote

Après l’allocution du Président de la République hier soir, ce fut ce matin au tour du Premier Ministre de venir nous exposer les mesures sanitaires envisagées pour faire face à la montée de l’épidémie.

Comme je le craignais, mais que nous le craignions tous, le Président a annoncé un confinement sur l’ensemble du territoire pour les 4 prochaines semaines. Malheureusement, c’était devenu l’hypothèse la plus probable compte tenu de l’augmentation exponentielle des cas et des hospitalisations.

Cela fait 8 mois que nous savions que la 2ème vague allait arriver. Nous aurions dû nous y préparer ! Anticiper, préparer, organiser voici ce qui aurait dû occuper notre exécutif ces derniers mois pour être prêts à affronter cette nouvelle période difficile et réagir efficacement.

Les annonces d’hier donnent malheureusement l’image d’une impréparation totale.
Pourquoi n’a-t-on pas réussi à mettre en œuvre le « tester, tracer, isoler » ?
Pourquoi le port du masque n’a-t-il pas été généralisé plus tôt ? Pourquoi au début de la crise, l’exécutif n’a pas cessé de répéter que l’utilisation massive des masques n’était pas nécessaire ?

Pourquoi une véritable politique de test n’a-t-elle pas été mise en place ?

Pourquoi n’a-t-on pas fait le choix d’installer des hôpitaux éphémères pour créer de nouvelles places en réanimation ?

Pourquoi n’a-t-on pas mené une négociation avec nos homologues européens pour mutualiser les énergies ?

Pourquoi n’a-t-il pas été fait le choix de former du personnel en soutien de nos soignants et de mobiliser la réserve sanitaire pour renforcer les équipes dans nos établissements hospitaliers et nos EHPAD ?

Finalement, pourquoi l’exécutif n’a-t-il pas associé étroitement les représentants de la Nation à la prise de décisions pour pouvoir mettre en place une véritable stratégie commune pour protéger nos santés ?

Tellement de questions sans réponse qui nous placent aujourd’hui face à un choix lourd et cornélien qui va affecter très lourdement notre économie.

Je pense aujourd’hui à l’ensemble de nos commerçants, nos restaurateurs, nos indépendants qui font la vie de village et qui vont devoir fermer leurs portes ce soir et qui vont être confrontés à la concurrence rude des grandes surfaces. C’est un nouveau coup très dur pour eux. Je serai à leurs côtés pour les soutenir et les défendre et surtout faire remontrer leurs ressentis tels qu’ils me l’ont dit hier et aujourd’hui.

En tout état de cause, compte tenu de l’abominable nouvelle que nous avons eue ce matin nous informant que notre Nation était une nouvelle fois victime du terrorisme mais également du simulacre de discussions et d’échanges qui ne nous ont apporté aucun élément nouveau depuis hier soir, j’ai décidé, avec l’ensemble de notre groupe parlementaire Les Députés Les Républicains, de ne pas m’associer à ce vote qui n’avait aucun sens si ce n’est diviser les Français à un moment où nous avons, plus que jamais besoin, d’unité.

Les prochaines semaines vont être difficiles pour beaucoup d’entre nous. Je poursuis mon travail. Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à rentrer en contact avec mon équipe parlementaire qui est également entièrement mobilisée pour vous.

Partager cet article